RAPPORT D'ACTIVITE 1995

Constitution de l'association   

L'association Cercle National du Recyclage s'est constituée en date du 12 mai 1995 et a été déclarée à la Préfecture du Nord le 7 juin 1995.

L'association rassemble des collectivités locales ou leur groupement, FEDEREC (Fédération française de la Récupération pour la gestion industrielle de l'Environnement et du Recyclage), des associations de consommateurs, de défense de l'environnement ou d'insertion sociale.

L'objectif du Cercle National du Recyclage est d'apporter aux collectivités locales des informations et des conseils au sujet des aspects plus techniques de la problématique du recyclage. Plus largement, il s'agit de promouvoir le recyclage et de soutenir les collectivités locales dans la mise en place des meilleures solutions de gestion des déchets.

Comme rappelé plus haut, le Cercle National du Recyclage est né dans une période électorale peu propice à un développement rapide. Malgré ces difficultés et un affichage parfois perçu par certains comme fluctuant, l'association est rapidement reconnue comme agent d'une meilleure représentation des collectivités locales dans le domaine du recyclage.

De plus, la plupart des organismes concernés par l'activité du Cercle National du Recyclage soulignent l'intérêt de la constitution d'une structure représentant les intérêts des collectivités locales et insistent sur le rôle à jouer dans les mois qui vont suivre.

Organisation des activités ; prise de contacts   

Suite à la création de l'association, les mois d'été ont été consacrés :


Cette phase a permis une meilleure analyse de l'attente des collectivités locales ainsi que le recensement des initiatives des autres acteurs du domaine.

Parallèlement, cette période a été propice à la prise de contact avec les différents organismes susceptibles d'être intéressés par la création et les activités du Cercle National du Recyclage : Ademe, Eco-Emballages, Association des Maires de France, Ministère de l'Environnement, association des Eco-Maires, ERRA, etc.

Ces rencontres permettent de préciser ou de rectifier l'appréciation de ces éventuels partenaires quant à l'identité et les activités du Cercle National du Recyclage. Elles sont aussi l'occasion de vérifier l'intérêt suscité par la création d'un organisme représentant les collectivités locales et leurs partenaires d'un point de vue technique.

A partir du 1er juin 1995 et jusque fin décembre, l'ensemble des activités de l'association et leur coordination est assurée par un chargé de mission employé à mi-temps.

A partir du 1er août, les activités du Cercle National du Recyclage, jusque là accueillies en l'Hôtel de la Communauté urbaine de Lille, sont transférées dans les locaux du Centre de Ressources et d'Initiatives pour l'environnement, association adhérente au C. N. R.

Premières actions  

Afin de pouvoir prétendre à la réalisation de certains des objectifs du Cercle National du Recyclage et en fonction d'un programme préétabli, la fin de l'année 95 a vu la réalisation des opérations suivantes :


Les premiers succès rencontrés durant ces opérations se doivent d'être soutenus par une démarche volontaire des adhérents afin de développer les activités de l'association, de renforcer sa crédibilité et son caractère représentatif.

N. B. 1 : la modestie des actions menées doit être rapportée au relatif manque de ressources de l'association et au retard de paiement des cotisations 95.

N. B. 2 : les actions de sensibilisation des élus et des responsables de collectivités locales auraient dû débuter dès le mois de février avec l'arrivée d'un collaborateur mis à disposition du Cercle National du Recyclage. Cette contribution extérieure n'a pas été possible jusqu'à présent et, en l'absence de ressources financières suffisantes pour pouvoir embaucher un salarié, cette mission a malheureusement du être différée. Elle reste cependant primordiale à la réalisation des objectifs du Cercle National du Recyclage.

Participation à la négociation préalable à la prolongation de l'agrément d'Eco-Emballages et d'Adelphe  

La fin de l'année 1995 et le premier semestre 1996 auront été consacré pour une bonne part au suivi des travaux des différentes commissions ou comités qui, en marge de la commission consultative présidée par Monsieur Jacques PELISSARD, instruisent la demande de prolongation d'agrément déposée par Eco-Emballages et Adelphe.

Monsieur Paul DEFFONTAINE a d'ailleurs présidé un des sous-groupes de la commission consultative chargé d'examiner les propositions de barème Eco-Emballages et les prescriptions techniques minimales. A l'occasion des réunions de ce sous-groupe, le Cercle National du Recyclage a pu faire valoir ses positions et jouer son rôle de force de proposition.

En parallèle de ces négociations, une consultation élargie des membres du Cercle National du Recyclage a permis, grâce aux diverses observations et remarques des membres du Cercle National du Recyclage, de finaliser un document de propositions.

Enfin, en collaboration avec l'association AMORCE, le Cercle National du Recyclage a travaillé à l'analyse des propositions d'Eco-Emballages et à l'élaboration de contre-propositions techniques propres à défendre les intérêts des adhérents de nos associations.


Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites